Mon Manteau Magnésium

Bonjour à tous, aujourd’hui je reprend la suite des articles de ma garde robe capsule automne/hiver . A l’origine j’avais prévu de me coudre un trench Magnesium dans une gabardine que j’ai en stock. Mais voilà, comme souvent dans la vie, il y a  ce qu’on planifie et ce qui se présente à nous !

Premier point : le temps! Il a très vite fait beaucoup trop froid pour que j’envisage de me coudre un trench (heureusement j’avais mon Michel qui m’a sauvé la vie!!).

Et puis j’ai découvert à Orléans un magasin qui revend des tissus de seconde main issus des stock des maisons de luxes… et à des prix plus qu’avantageux ! Alors je sais on avait dit pas d’achat de tissu et on utilise un maximum les tissus du stock, mais s’agissant de stocks non utilisés à leur fin première, je trouve que le compromis n’est pas si mal que ça en terme d’impact écologique.

Ensuite, il s’est offert à moi 2 possibilités : choisir une laine un peu originale et colorée pour me faire un Opium de Dear and Doe, mais à bien regarder mon armoire, des manteaux avec une forme et une couleur originale, eh bien je n’ai que ça … Saporo en gris clair, Raymond en laine bouille Jaune, Michel en noir chiné lurex…Et n’oublions pas qu’un de mes objectifs de ma garde robe capsule était de faire dans le durable et de réaliser des pièces faites pour s’adapter au maximum à mon dressing. Il était donc temps de se choisir un beau drap de laine noir ou gris foncé pour un manteau sobre et passe partout !

J’ai donc choisi un drap de laine plutôt fin et d’un belle qualité qui vient de chez Chloé et qui a la particularité d’être entoilé avec une fine couche de néoprène ce qui lui donne une jolie tenue.

Au niveau du modèle je n’ai pas hésité, je savais que si je voulais un modèle classique je choisirai Magnésium, non pas parce que le patron est classique mais parce que la multitude de choix qu’il offre nous assure d’avoir LA pièce que l’on souhaite.

J’avais déjà fait une version de Magnésium en 2017 pour une veste de mi saison (a revoir ICI) qui n’avait rien à voir avec ce manteau et je ne perds pas l’idée de me faire un trench (plus pour le printemps maintenant). C’est un patron qui se décline à l’infini sans se démoder. On a même vu dernièrement sur Instagram des doudounes faites en matelassé ou des manteaux en tissu mouton : il n’y a aucune limite !

Pour mon manteau, j’ai choisi le modèle long avec un col tailleur (je mise tout sur le classique durable pour cette version!), je n’ai pas fait de fioriture, pas de découpe, le seul point touchy ce sont les poches passe-poilées. Alors oui! C’est un peu un Everest technique, et pour bien les réussir il y a quelques trucs à mettre en place pour avoir toutes les chances de son coté.

Déjà, relire plusieurs fois les explications et bien visualiser les schémas. Bien préparer son tissu, on entoile avec un entoilage qui tiendra bien la laine, surtout sir vous avez une laine assez souple avec une trame lâche. J’aime également choisir un entoilage clair, car de toute manière il ne se verra pas et en plus cela permet de tracer les lignes de couture bien distinctement. La précision étant indispensable au montage de ces poches, ça n’est pas anodin. Et puis si jamais vous n’en avez jamais fait je vous conseille de faire au moins un essai sur une chute: on est jamais trop prudent !

Dans ce cas j’avais la chance que ma laine, avec sa couche de néoprène, ne soit pas du tout fuyante et plutôt facile à coudre, ça m’a grandement facilité la tache. Ensuite, il y les supers explications d’Ivanne Souflet qui, comme à son habitude, nous donne les techniques de pros qui vont bien. Bon, j’ai quand même un coté qui est mieux réussi de l’autre, mais au fond il n’y a que moi qui le voit.

En parlant de technique pro j’ai décidé de pousser les finitions pour avoir le meilleur rendu possible, j’ai donc fini les emmanchures avec une cigarette. Pour ceux qui se demandent : la cigarette est un morceau de feutrine qui est placé sous la tête de manche au niveau de la couture manche/corps et qui permet de la soutenir et de lui donner un bel arrondi. Et bien je ne regrette pas : cela finit vraiment beaucoup mieux le vêtement et lui donne un tombé beaucoup plus classe .

Et puis vous avez également vu que j’ai fait une capuche amovible à mon super magnésium, parce que bon le coté classique, c’est bien mais il faut qu’il puisse être un peu fun quand même 😉 la fourrure je l’ai trouvé chez ma petite mercerie. J’avoue que initialement, je ne pensais pas faire une capuche et puis une amie m’a demandé de lui refaire la capuche d’un de ces manteaux dont la fourrure était usée, j’ai donc cherché à me fournir et au détour d’une page internet je suis tombé sur cette merveille!!! J’aurai bien fait un manteau entier dedans, par contre le prix m’a rapidement ramenée sur terre (60€ le mètre …) mais j’avais tellement craqué qu’il me fallait un projet pour en utilisé un petit peu. C’est là que j’ai décidé de faire cette capuche! C’était le projet parfait : cela permet de mettre un coup de peps amovible à mon manteau classique, d’assouvir mon amour de cette fourrure et de rester raisonnable car je n’avais besoin que de quelques centimètres de fourrure… enfin bref voila comment est née cette capuche que j’adore et qui m’a tenu chaud tout le mois de janvier !

Pour la réalisation j’ai gardé les dimensions de la capuche prévues par les extensions du patron, mais j’ai inséré au niveau du bord un morceau de fourrure plié en deux comme un bord cote et rembourré avec de la ouatine pour le gonflant. Ça m’a obligé à créer une parmenture de la capuche qui est prévue pour avoir un bord replié vers l’intérieur.

Pour finir, j’ai fait la doublure avec une viscose Atelier Brunette (manches en polyester noir) et un passepoil coordonné off white pour le coté chic et des finitions ++. J’essaye de limiter mes achats de viscose mais quand on tombe sur une telle beauté… En jouant a Tétris j’ai réussi a faire tenir mes 2 devant et mon dos dans le coupon de 1m que je m’étais offert au CSF, pour vous ça n’est peut être rien mais pour ma taille 52 ça veut dire beaucoup !

Et puis je m’arrête la car j’ai l’impression d’être très très bavarde aujourd’hui! j’espère que ça vous aura plu ! A très vite !

2 commentaires sur “Mon Manteau Magnésium

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :