La robe de mariée 3 : Romane ?

A 15 jours du jour J, il était temps de vous dévoiler mes dernières réflexions sur ma robe de mariée ! Au printemps, lors de la recherche d’un patron pouvant me permettre de coudre La Robe, j’ai cousu Romane : la robe cocktail de Chez Machine.

Je voudrais commencer par vous dire que j’ai une affection particulière pour la marque Chez Machine. Bien que de plus en plus de marques indépendantes s’y mettent, c’est une de celles qui, la première, a tenu à étendre son offre à toutes les morphologies et notamment aux grandes tailles.

Connaissant de mieux en mieux ce qui me convient en terme de fit, il y a des marques que je met systématiquement de coté car je sais que le rendu ne sera pas esthétique,  même avec une adaptation de la taille. Avec Chez Machine, les modèles sont pensés pour valoriser toutes les silhouettes et c’est juste très agréable de pouvoir s’imaginer dedans directement sans modification.

Donc ici pas de bidouillage de patron, pas de gradations hasardeuse, juste choisir la bonne taille et se lancer (pas trop loin quand même … oui j’aime ce genre de blague de merde et ceux qui savent, savent !)

Romane est un robe cocktail classique, et j’avais envie de tester ce type de robe car c’est à mon avis un modèle de base top pour une robe de cérémonie très chic.

IMG_3198 (2)

En fonction de l’ampleur des modèles de chez machine je couds entre le 48 et le 52 : pour Romane, la robe est très prêt du corps, le 52 s’est donc imposé pour ne pas risquer de ne pas passer la taille. Je ne peux que vous conseiller de bien respecter le tableau des mesures à la lettre. Après réflexion, et pour un fit parfait, je vous conseille aussi de faire un compromis de taille, pour ma part j’aurais du faire le 50 au niveau des épaule je pense et n’élargir au 52 qu’à partir de la poitrine.

Ne pouvant me permettre de ne pas porter de soutien gorge, j’ai opté pour la version avec les épaules couvertes.

La recopie du patron et la coupe ne présentent pas de difficulté particulière. Si, comme moi, vous choisissez de faire la robe avec deux tissus différents : le buste est très économique et demande moins d’un mètre de tissu du fait qu’il y a plusieurs petites pièces . Jouer à Tetris sur votre tissu est d’autant plus facile.

IMG_3191 (2)

Au niveau du choix des tissus, j’ai très vite eu envie d’un modèle un peu rétro et l’association de la viscose bloom de WearLemonade / Make My Lemonade avec une broderie anglaise noire s’est imposée à moi assez naturellement. Pour « contre-carrer » l’effet souple de la viscose, j’ai doublé le buste dans un voile de coton blanc que j’ai thermo-collé pour donner de la tenue. Je  vous conseille impérativement cette étape car, sans ça,  un tissu fluide ne rendra pas bien la structure bustier du haut de la robe.

Les étapes de réalisation de la robe ne présentent pas non plus de difficulté, le pas-à-pas est très bien expliqué. Le coté agréable du montage est que l’on obtient rapidement un rendu très sophistiqué et agréable à regarder. C’est une réalisation dont je suis très fière !

Comme je ne peux pas m’en empêcher , il a fallu que je me complique la tache avec une doublure au niveau de la jupe qui n’est pas prévue dans le patron. Cela complexifie la pose de la fermeture éclair si on veut une finition intérieure impeccable. De mon coté, je ne pouvais pas y couper, étant donné que la broderie anglaise présente des jours qui laissaient apparaître mes dessous …. Pour la doublure, j’ai tout simplement coupé une seconde jupe dans un voile de coton coordonné, mais 5 cm plus courte que le tissu principal.

Niveau finition, le patron prévoit de faire un ourlet sur tout le bas de la robe, cependant, j’ai beaucoup de mal à réaliser des ourlets réguliers sur les jupes en cercles. J’avais donc initialement prévu la pose d’un biais rapporté pour finir le bas de la jupe, mais ayant la chance d’avoir une surjetteuse j’ai finalement opté pour un ourlet roulotté et le résultat me convient comme ça.

Et alors niveau rendu pour une future robe de mariée ? Vous en pensez quoi ?

Et bien si c’est le style que l’on recherche, je pense que le modèle est une base parfaite ! On peut soit la décliner en l’état dans un tissu satiné pour un rendu sobre. Soit facilement la customiser pour obtenir une belle robe de princesse  : par exemple en faisant une version longue de la jupe, en ajoutant un jupon en tulle en-dessous ou encore en réalisant les épaules en dentelles.

Personnellement , même si je trouve que le modèle me va plutôt bien (je trouve le décolleté particulièrement flatteur) me voir dans ce modèle m’a permis de réaliser que je souhaitais quelque chose de moins classique, sophistiqué ou traditionnel pour ce grand jour. C’est peut être une robe que je porterai dans une autre occasion, mais pas pour Ma journée.

La Robe Romane a été mon dernier essai avant de passer à la mise en oeuvre de la robe de mes rêves. Vous allez me dire : et les autres modèles que tu avais prévu de faire ? et bien ils ont été éclipsés par une idée non prévue au départ, mais qui m’a frappée et qui est devenue une évidence!

Nous avions parlé de Eila de Slow Sunday et d’Aubépine de Dear and Doe, je ne les ai finalement pas cousues… cela viendra peut être plus tard, on verra.

Ce qui s’est passé c’est que au moment de mes tests de Frida, Chiara et Romane, j’ai cousu la blouse Eugénie de Atelier Scämmit , et je suis tombée en amour pour son décolleté croisé. Je ne recevais que des compliments sur le fait que ce modèle me mettait en valeur et je me sentais très bien dedans.

Lors d’une discussion avec mon amie Cécile, styliste de métier, je lui ai expliqué les essais que j’étais en train de faire, de cette robe longue à pois dont j’adorais la jupe (remember Frida!)  mais dont le haut ne me bottait pas plus que ça et de cette petite blouse avec son décolleté si flatteur… Et c’est elle qui m’a soufflé cette idée si simple que je n’y avais pas pensé : une robe avec le haut de Eugénie et le bas de Frida !

IMG_20180608_112621 (2)
Le fameux décolleté croisé d’Eugénie dans une version en voile de Coton C.Pauli

C’est devenu l’évidence même, j’ai tout de suite visualisé le modèle, il fallait faire quelques modifications, trouver le ou les tissus, mais l’idée était là et elle ne m’a plus quittée !

Voila vous savez tout ! Je vous réserve un dernier article pour vous dévoiler le modèle final avec toutes les modifications que j’ai réalisées pour arriver à la robe du jour J. Bien sûr, avec mon gout de me compliquer la vie, ça n’a pas été aussi simple que de coller les deux patrons l’un à l’autre !

Si vous êtes arrivés jusque la, merci d’avoir pris le temps de me lire ! j’ai hâte de vous montrer ma tenue finale !!!

 

 

 

5 commentaires sur “La robe de mariée 3 : Romane ?

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :