Mes Basiques : les t-shirts

Au départ, ma passion pour la couture s’est souvent matérialisée dans des vêtements importables  :  je choisissais le mauvais tissu, ou alors il ne pouvait  pas être assorti a quoi que ce soit d’autre. Pendant longtemps d’ailleurs, je n’ai porté aucun des vêtements que je cousais.

Et puis, avec la découverte d’Instagram (qui fut tardive pour moi), j’ai réalisé que je pouvais me faire des vêtements pour tout les jours et ça m’a d’ailleurs permis de m’améliorer. Les premières pièces que j’ai vraiment beaucoup portées sont des vestes, manteaux et robes. Et plus je couds , plus j’ai envie de porter des vêtements faits mains et plus du tout de prêt-à-porter. Evidemment, je suis comme tout le monde du prêt-à-porter, j’en ai encore  dans les armoires, mais petit à petit j’ai bien l’intention de le remplacer. C’est avec cette décision en tête que j’ai réalisé il y quelques semaines (mois…) que je manquais de t-shirts bien basiques à glisser sous un gilet ou sous un pull (enfin surtout un gilet car je ne porte quasiment que ça!)

Ni une ni deux je me dis : « il me faut un bon basique : un modèle que j’aime et qui me va bien ». Et un compromis de ce genre quand on fait une taille entre le 48 et le 52 ce n’est pas toujours facile.

Alors il y a bien sur mon cher Arsène de Chez Machine que j’ai déjà fait moult fois dont une version robe, mais j’avais envie d’élargir mes horizons… Et puis Ready to sew à sortir sa collection d’été, ensuite j’ai appris qu’il y avait une nouvelle version de Plantain chez Dear en Doe gradé jusqu’au 52 …

IMG_3029 (2)
Arsène version robe à la Rochelle

Il ne m’en a pas fallu plus pour me trouver un coupon de jersey en coton noir tout simple et me lancer dans un contest Arsène Vs Jeanne Vs Plantain. Au pire, j’ai trois nouveaux T-shirt pour dormir (je suis également en manque de pyjama) et au mieux j’ai trois pièces faits main qui vont remplacer mes prêt-à-porter usés!

Alors déjà les trois modèles sont peu consommateurs de tissus , je les ai tous les trois fait tenir dans un coupon de 3m20 en jouant un peu à Tétris … et en prenant les bandes d’encolures à 90° du droit fil … j’entend déjà crier au scandale : alors oui on est pas dans les règles de l’art mais on va s’en sortir quand même !

Niveau taille, j’ai pris le 48 d’Arsène car je l’ai déjà fait et je sais qu’il me va bien. Pour Plantain , j’ai suivi le tableau des tailles et j’ai coupé le 52 . C’est pour Jeanne que cela se corse un peu : le 46 bien que ample annonce un tour de hanche de 121cm ce qui est trop juste pour moi, j’ai donc décider de « re-grader » l’équivalent de 2 tailles au dessus. Encore une fois ce n’est pas la manière de faire la plus orthodoxe mais c’est un compromis pas mal quand comme moi les modèles 46 vous font envie mais qu’il sont trop justes.

En apprenant à me connaitre vous comprendrez que je m’arrange souvent avec les règles établies. Je couds comme je fais la cuisine : j’adapte la recette à mon humeur, parfois c’est raté mais parfois c’est un réussite. Et là, c’est la fierté et la confiance en soi qui s’installe!

Pour le montage, c’est d’une grande simplicité, le principe de base est le même pour les 3 modèles. et si vous avez la chance d’avoir une surjeteuse : c’est un bonheur! Les ourlets sont faits à la machine avec la double aiguille.

Et donc au final , on choisit quoi ?

Et bien en fait on choisit les 3 !! Pas que je sois incapable de choisir mais disons que les 3 vont s’adapter en fonction des situations et avoir leur propre avantage…

Jeanne :

C’est le t-shirt le plus sage. Pas de décolleté, une coupe droite, il sera parfait pour un look Boyish avec une paire de jeans et une veste militaire.

Arsène :

En ce qui me concerne, j’adore son décolleté du tonnerre ! Et puis je trouve qu’il a déjà une double utilisation : décontracté quand on ne porte rien par dessus un pantalon et ultra féminin quand il blouse sous une jupe.

Plantain :

Pour moi, c’est le modèle le plus « passe-partout » mais dans le bon sens du terme, il a un décolleté suffisamment grand pour me plaire, mais suffisamment sage pour ne pas trop en faire. Sa longueur est top pour cacher les petits ventres et sa coupe cintrée et droite à l’ourlet en fait l’allié idéal de tous les gilets (là ou Arsène pourrait parfois être trop large ou Jeanne trop courte).

En conclusion et bien j’ai porté et décliné les trois et j’ai refait mon stock de t-shirt pour tous les jours !!

Pour le prochain article j’ouvrirai une nouvelle série dans le même genre que la robe de mariée et je conserve la rubrique des basiques ouvertes ! Et elle sera bientôt agrémentée par un post sur un modèle que je suis en train de décliner pour tout l’hiver … un petit indice ? ……Ça commence par « bo » et ça fini par « dy »….  😉

 

Un commentaire sur “Mes Basiques : les t-shirts

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :